Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes livres, que j’affectionne et qui fait parti de ceux qui m’ont étés légués, par une de mes grande-tante. C’est elle, qui m’a donné le gout de lire. Petite, elle m’avait abonné aux : Je lis déjà, J’aime lire et Diabolo; et m’offrait d’autres livres ou dictionnaires. Son double salon était remplie de livres, on ne voyait plus un seul pan de mur. Du coup, à son décès et n’ayant eu aucun enfant, je me retrouve avec des cagettes remplies de livres, en tout genres. Par contre, ma petite bibliothèque était déjà rempli, je n’ai plus de place, en attendant ils y sont toujours. J’économise pour me payer une grande bibliothèque en bois noble, pour pouvoir les mettre en valeur, ces trésors.

Le livre du jour est : Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Jonas Janasson, en France c’est publié aux éditions Pocket. Le titre original est : Hundraåringen som klev ut genom fönstret och försvann, et l’éditeur original : Piratförlaget, Sweden.

Livre Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (2)

L’histoire:

« Quand la vie joue les prolongations, il faut bien s’autoriser quelques caprices. » Allan Karlsson

Alors que tous dans la maison de retraite s’apprêtent à célébrer dignement son centième anniversaire, Allan Karlsson, qui déteste ce genre de pince-fesses, décide de fuguer. Chaussé de ses plus belles charentaises, il saute par la fenêtre de sa chambre et prend ses jambes à son cou. Débutent alors une improbable cavale à travers la Suède et un voyage décoiffant au cœur de l’histoire du XXe siècle. Car méfiez-vous des apparences ! Derrière ce frêle vieillard en pantoufles se cache un artificier de génie qui a eu la bonne idée de naître au début d’un siècle sanguinaire. Grâce à son talent pour les explosifs, et avec quelques coups de pouce du destin, Allan Karlsson, individu lambda, apolitique et inculte, s’est ainsi retrouvé mêlé à presque cent ans d’événements majeurs aux côtés des grands de ce monde, de Franco à Staline en passant par Truman et Mao…

Tranche du livre Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (1)

Mon avis : je comprends le personnage, moi même je n’aime pas fêter mon anniversaire et encore plus avec des personnes qui en n’a rien à cirer de ma pomme. J’aime beaucoup l’intrigue des ces péripéties actuels et passés. Il m’a fait rêver, voyager, rire, sourire, attrister: car certains passages me font penser à ma vie passé. C’est le genre de livre, où on est un peu triste que ça se finisse et que ce ne soit pas une saga. On sent bien que Allan Karlsson est encore remplie de vie et qu’il a encore pleins d’histoires à raconter. C’est le genre de petit vieux que j’aimerai bien rencontrer, si il n’était pas fictif.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson (2)

Le roman de 2011 a été adapté au cinéma par Felix Herngren ; le film est sorti en mai 2014, mais comme souvent, les films tirés de livres, sont à mon gout décevant. Je comprends qu’ils doivent faire un résumer du livre, mais ça, a enlevé la magie des actions, de la vie palpitante et à la fois triste de Allan.

film le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire.jpg


En tout cas, à mes yeux, il fait parti des polars qu’il faut avoir dans sa collection livresque.

Es ce que tu connaissais ce polar? Ou as-tu juste vu le film?


Il est disponible sur Amazon, si vous voulez l’acquérir 😉

Une réflexion sur “Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

  1. J’ai adoré ce livre ! J’ai d’ailleurs été voir le film mais uniquement après avoir lu le lire, plus pour voir l’adaptation. J’adore le personnage, son côté décallé et la manière qu’à l’auteur de nous faire partager ses aventures. Je le recommande à qui veut !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.